Archive for septembre 2009

Mails jetables – mode d’emploi

28 septembre 2009

Le site Fdesouche.com affiche le message : « Pour communiquer entre vous, pensez aux mails jetables. » Pour ceux qui ne savent pas comment ça fonctionne, voici un mode d’emploi en 4 étapes.

L’idée. Un mail jetable est constitué de deux adresses liées entre elles : une adresse publique et une adresse privée. Vous révélez votre adresse publique à tout le monde pour qu’on puisse vous envoyer des mails. Vous ne révélez votre adresse privée à personne pour qu’on ne puisse pas lire vos mails.

1) Créer son mail jetable

a) Cliquez ici pour générer une adresse de mail jetable au hasard : http://www.yopmail.com/fr/email-generator.php.

b) Cela vous donne une adresse e-mail auto-générée du type : abcdefgh_123@yopmail.com (écrite en lettres orange sur fond marron). C’est votre adresse jetable privée. Cliquez sur le bouton « Copier l’adresse ». Collez-la dans un document texte que vous aurez créé pour l’occasion.

c) En bas de cette même page, YopMail vous donne aussi une « adresse alternative » du type : jack.parker-ao5hmhd6@yopmail.com (en plus petits caractères, lettres bleues sur fond blanc). C’est votre adresse jetable publique. Sélectionnez-la avec votre souris, copiez-la, et collez-la sur dans le même document texte que la première adresse. Sauvegardez ce document précieusement.

Et voilà, en une minute, vous venez de créer votre mail jetable gratuit !

Remarques :

i) Vous n’avez besoin de faire cette étape qu’une fois. Mais si vous craignez que votre mail jetable n’ait été compromis, ou si vous avez perdu votre adresse privée, rien ne vous empêche de recommencer pour générer un mail jetable tout neuf.

ii) Si vous avez perdu votre adresse jetable publique, vous pouvez la retrouver à partir de votre adresse jetable privée sur cette page : http://www.yopmail.com/fr/alternate-email-address.php. Mais YopMail n’offre pas de fonction équivalente pour retrouver l’adresse jetable privée à partir de la publique. C’est pour ça qu’on l’appelle « privée »…

2) Poster sur Fdesouche.com

a) Postez un commentaire donnant votre adresse jetable publique et invitant un ou plusieurs autres lecteurs à vous contacter.

b) Suivez le fil pour voir si un autre lecteur vous répond en donnant lui aussi son adresse jetable publique.

Remarque importante : Si deux lecteurs veulent se contacter, il faut que les deux aient posté leur adresse jetable publique sur Fdesouche.com. Sinon, comment savez-vous que celui qui vous contacte est vraiment un lecteur de Fdesouche.com ?

3) Recevoir un mail

a) Allez sur YopMail : http://www.yopmail.com/fr/.

b) Cliquez sur « Vérifier les mails » (bouton orange en haut à gauche).

c) Si nécessaire, cliquez « Rafraîchir la liste ».

4) Envoyer un mail

a) Cliquez ici pour envoyer un e-mail anonyme : http://www.yopmail.com/fr/email-anonyme.php.

b) Dans le texte du message, n’oubliez pas d’annoncer votre pseudo de Fdesouche.com et votre adresse jetable publique. Sinon on ne sait pas qui vous êtes…

Remarque : Pour répondre à un mail, nous vous déconseillons d’utiliser la fonction « Répondre » offerte par YopMail. En effet, cela révèle votre adresse jetable privée à votre correspondant. Il peut alors lire tous vos échanges avec vos autres correspondants. Il est donc préférable de répondre par un e-mail anonyme (exactement comme ci-dessus).

Conclusion. Pensez aux mails jetables pour communiquer entre vous. Mais cela ne vous dispense en rien de prendre les mesures de précaution habituelles pour tout contact à partir d’Internet. Les gens ne sont pas toujours dans la vie réelle ceux qu’ils prétendent être sur le Net.

Gaston, Fdesouche.com et yopmail.com (qui n’est pas affilié avec nous) n’assumeront aucune responsabilité en cas de problème. Vous êtes, toujours et partout, personnellement responsable de votre propre sécurité.

Publicités

Les Français de souche minoritaires dès 2060 ?

7 septembre 2009

Publié sur Fdesouche.com.

Procès contre le British National Party

4 septembre 2009

Publié sur Fdesouche.com.

Blanc bonnet et bonnet blanc

1 septembre 2009

Publié sur Fdesouche.com.